Akantor, jeux de rôle, de plateau et en ligne.

Accueil > Jeux de Rôle > Univers > Région - le Royaume Sacré > Royaume Sacré : Ce que j’ajoute

Royaume Sacré : Ce que j’ajoute

Pour mon personnage Akantor V

dimanche 11 juillet 2021, par Akantor

Arrivé au 15e niveau, doté du don "Prestige", ayant déjà rassemblé autour de lui un certain nombre de suivants, Akantor V de la Rose Flamboyante découvre la Camaraderie du Bâton Pourpre. C’est aussi le moment où dans sa trame chronologique, son temple de rattachement historique est détruit.

Akantor décide donc de rejoindre la Camaraderie, de s’installer dans la forêt de Gulthmere et de participer à l’avènement du Royaume Sacré par la construction de son temple à Sunie. Il y accueille ses suivants et amis et passe une bonne partie de son temps libre à l’augmenter, l’embellir, le peupler et l’organiser.

Étant données ses capacités magiques en tant que Pretre ET Mage 15e (et maintenant 17e) niveau, il est en mesure de construire quasiment seul en quelques semaines un premier complexe et de le relier aux autres colonies du Royaume Sacré.

Voilà comment cela vient compléter, ma proposition d’implémentation du Royaume Sacré.

Cadre

Je me suis reposé au maximum sur le canon que je n’ai presque pas affecté. Le temple est la base d’une nouvelle colonie dédiée à Sunie. Pour l’instant, tous les habitants sont venus d’ailleurs, amenés par Akantor grâce à ses sorts de téléportation. La seule exception concerne Kerri Talindras [1] que j’imagine en train d’habiter de plus en plus souvent dans ce nouveau temple mais gardant de forts liens avec les autres colonies.

Évolutions cartographiques

Akantor rejoint les Bâtons Pourpres pour la Fête de la Lune 1373. Dans les mois qui suivent, il travaille d’arrache-pied avec ses suivants pour participer au royaume et construire son temple. Au 1er Ches 1374, voici la situation. Le temple bâti a été baptisé "Rose-Flambeau", mais la colonie qui doit se développer autour se nommera Radiance de Sunie (ou juste Radiance).

Visite (Style Volo)

Que l’on parte de Havre ou de Phare, il faudra une journée de bonne marche sur un sentier pour rejoindre au sud le dernier temple du Royaume : Rose-Flambeau, un temple dédié à Sunie. Bâti sur les contreforts des Montagnes de l’Aloreum, non loin de la lisière, il surplombe la forêt. On le remarque tout de suite dès la sortie de la forêt, juché au sommet d’une colline.

Une étrange illusion d’optique donne tout d’abord l’impression qu’une femme géante entoure de ses bras la colline et que sur son dos dégringolent ses cheveux roux.

En se rapprochant, on distingue une myriade de filet d’eaux qui dévalent en cascades. La pierre qui constitue les rigoles est teinté de rouge, donnant l’impression que l’eau est d’un roux flamboyant. La nuit, l’eau continue de luire d’un léger rouge grâce à la magie. Au pied de la colline un, le ruissellement se rassemble en un petit lac autour duquel s’étend quelques champs de blé et un petit verger. Dans la journée on peut trouver ici Kargyll Douceombre, un prêtre de Chauntea qui essaie de développer au mieux l’exploitation agricole.

Un chemin presque invisible de loin, mais tout à fait balisé serpente entre les cascades jusqu’au sommet de la colline où domine une église arborant fièrement le symbole de Sunie. De part et d’autres, deux corps de bâtiments en arc de cercle épousent la forme de la colline.

Le temple, Rose-Flambeau, accueille aujourd’hui, une vingtaine de colons. Essentiellement des prêtres et des acolytes de Sunie, mais aussi des civils venus pour la plupart de Sembie avec Akantor V, le Haut-Prêtre fondateur qui a rejoint les Camarades du Bâton Pourpre il y a quelques mois seulement.

Les bâtiments sont encore loin de pouvoir accueillir une colonie de l’ampleur de Portail ou même Phare, mais plusieurs dortoirs sont à la disposition des voyageurs qui voudraient y faire escale pour une nuit ou quelques jours. Il vous faudra obtenir l’autorisation de Kara, la responsable de la sécurité, une athlétique Chevalière de la Rose de Rubis.

Une auberge sans nom pour l’instant sert essentiellement aux habitants mais semble prête à servir pour un prix modique n’importe quel visiteur. La vieille Martha vous cuisinera un repas familial que la jeune Linu vous servira en discutant aimablement avec vous. Vous serez sans doute rejoint par Kerri Talindras une demi elfe toujours heureuse de présenter le projet du Royaume Sacré.

Ce qui frappe dans ce temple c’est la proportion de femmes, chacune d’une beauté enchanteresse et étrangement citadine, comme c’est souvent le cas chez les Sunites. Les finitions et les ouvrages d’art qui décorent et rehaussent les bâtiments et la colline aussi donnent une impression un peu irréelle d’un pinacle de civilisation au milieu des terres sauvages. Comme dans le reste du jeune Royaume, les étrangers sont bienvenus et chaleureusement accueillis tant qu’ils se montrent courtois et respectueux.

Les habitants quand ils ne se dédient pas aux études théologiques ou aux tâches quotidiennes, produisent divers objets d’artisanats : poteries, sculptures et peintures.

Derrière le temple entre les bras des bâtiments s’étend un jardin astucieusement aménagé pour accueillir les fêtes et festins dont sont tellement amateurs les adeptes de Sunie. En journée quand on s’y attarde, il n’est pas rare d’entendre les échos des répétitions de musique organisées dans l’auditorium attenant au temple.
Akantor est souvent en dépacement et en son absence la direction du temple est partagée entre Anya pour les affaires religieuses et Lineth pour l’intendance.


[1Champions of Valor p.82 & p.148